solde moncler

solde moncler

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, en hausse à la mi-journée, soutenue par les résultats trimestriels de Crédit agricole, l'offre de Telefonica sur GVT, filiale brésilienne de Vivendi, et par la croissance de l'activité du secteur privé de la zone euro.

A 12h36, l'indice CAC 40 gagne 0,82% à 4.251,76 points.

* CRÉDIT AGRICOLE S.A. avance de 4,47%, plus forte hausse du CAC 40, les investisseurs jugeant solides les résultats trimestriels publiés par la banque hors charge exceptionnelle de 708 millions d'euros liée à Banco Espirito Santo. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice net s'établit à un milliard d'euros, tiré notamment par la hausse des revenus dans l'assurance et la banque de financement et d'investissement.

* VIVENDI grimpe de 3,65% après que Telefonica (-1,42%) a annoncé avoir soumis au groupe français une offre de 6,7 milliards d'euros pour le rachat de sa filiale brésilienne GVT.

En revanche, BOUYGUES (-0,33%) a indiqué n'avoir reçu aucune offre de rachat pour sa filiale Bouygues Telecom, qui poursuit la mise en place de son plan de transformation dans le but de rester autonome.

* L'ORÉAL s'octroie 2,78%. Raymond James a relevé son conseil sur la valeur de "surperformance" à "achat fort", le broker misant sur une accélération de l'activité et de la croissance des résultats au second semestre en considérant que toutes les divisions du groupe de cosmétiques ont la capacité de maintenir leurs gains de parts de marché cette année.

* Les VALEURS offrant un profil DÉFENSIF sont recherchées alors que la France continue de faire exception dans le paysage européen en termes d'activité du secteur privé, avec un indice composite ressorti sous la barre des 50 qui sépare contraction et croissance de l'activité, à 49,4 en juillet contre 48,1 un mois plus tôt.

ESSILOR prend 1,96%, PERNOD RICARD 1,83%, AIR LIQUIDE 1,7%, GDF SUEZ 1,54% et UNIBAIL-RODAMCO 1,32%.

* ARKEMA rebondit de 4,87% dans des volumes représentant 1,8 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext, où le groupe de chimie signe la plus forte hausse de l'indice SBF 120 après avoir plongé de près de 30% en deux séances à la suite d'un avertissement sur ses résultats.

* UBISOFT (+4,23% à 11,83 euros) rebondit sur un support technique vers 11,40 euros et s'apprête à repasser au-dessus de sa moyenne mobile à 200 jours, à 11,92 euros, enfoncée la veille. Le titre avait perdu auparavant 13% depuis la publication de ses ventes du premier trimestre 2014-2015 qui n'avait pas surpris le marché malgré un chiffre d'affaires record, des investisseurs soulignant également la prudence du management sur ses objectifs.

* ALCATEL-LUCENT lâche 1,77%, plus forte baisse du CAC 40, des analystes estiment que la valeur offre un potentiel de hausse limité alors que les cours intègrent déjà les perspectives de l'équipementier et jugent le profil de risque de la valeur plus élevé que celui du marché.

* Certaines VALEURS exposées à la CHINE pâtissent de l'indice HSBC des services tombé le mois dernier au plus bas depuis 2005.

ARCELORMITTAL et APERAM, dont l'activité est liée à la demande chinoise, perdent respectivement 1,16% et 1,19%, RENAULT cède 1,28% et PSA 1,89% alors que la Chine est le premier marché automobile mondial.

* SOITEC recule de 2,79% à 2,09 euros, plus forte baisse du SBF 120, la valeur testant un support technique entre 2,10-2,15 euros.

* AIR FRANCE-KLM abandonne 2%. La Russie pourrait réduire, voire interdire l'utilisation par les compagnies européennes des couloirs aériens transsibériens, ce qui pourrait accroître le coût de leurs vols à destination de l'Asie, selon le quotidien économique russe Vedomosti.

* CGG (-1,35% à 7,238 euros) est tombée en matinée à un plus bas de 10 ans, à 7,155 euros, plombée par les incertitudes entourant l'avenir du groupe spécialisé dans les services parapétroliers et sa capacité à redresser la situation malgré des mesures visant à accélérer sa restructuration.

* VICAT se replie de 1,11%. Le cimentier a enregistré une progression de ses volumes au premier semestre, ayant renoué avec la croissance en Egypte du fait d'une amélioration des conditions de sécurité tandis que ses performances en Inde ont progressé. En revanche, le bénéfice net part du groupe a baissé à cause de la dévaluation de la monnaie du Kazakhstan.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)


Related Articles:
blouson moncler homme
doudoune femme pas cher moncler
moncler site
manteaux moncler femme
prix d une doudoune moncler
doudoune style moncler femme