moncler taille

moncler taille

Chaque semaine Philippe Bilger prend la parole, en toute liberté, dans FigaroVox. Son dernier livre Contre la justice laxiste a été publié aux éditions de l'Archipel (2014).

La n'est pas un crime.

Ce n'est pas un crime d'avoir été enthousiaste de la campagne du candidat en 2007 et d'avoir été rendu amer par sa présidence.

Ce n'est pas un crime d'avoir dû favoriser l'élection de en 2012 et de ne pas encore s'en mordre totalement l'esprit.

Ce n'est pas un crime de devoir constater que le président de la République, pour l'instant, a échoué sur beaucoup de plans et qu'il a très peu concédé aux déçus du sarkozysme.

Ce n'est pas un crime d'espérer le retour d'une droite intelligente, courageuse et morale et de considérer qu'elle ne pourra survenir que si Nicolas Sarkozy s'efface.

ait si peu de dignité éthique qu'elle puisse si aisément s'accommoder du possible retour d'un vaincu englué dans le trouble et plusieurs présomptions d'innocence.

Ce n'est pas un crime de juger aussi ridicule notre ancien président sans casque et en scooter que l'actuel, il y a quelque temps, casqué sur le même engin sans souci de l'honneur de la France.

Ce n'est pas un crime, en dépit de cette dernière pantalonnade, d'estimer que la pratique présidentielle de François Hollande et son comportement public révulsent moins que la vulgarité et l'omnipotence vaniteuse de son prédécesseur.

Ce n'est pas un crime de déplorer l'amateurisme du qui agit mais n'avance pas, qui parle mais n'exécute pas, qui commémore mais ne progresse pas, qui compatit mais n'exalte pas, qui invoque l'unité mais ne rassemble pas, qui ressasse sa passion de la justice mais manque d'équité, qui cherche à mettre de l'ordre dans le chaos mais instille du chaos dans l'ordre qui tenait encore bon.

Ce n'est pas un crime d'avoir trouvé dangereuses puis à la longue risibles les promesses du président et de certains ministres - pas les plus mauvais, pourtant - sur la baisse du chômage et la réduction des déficits.

Ce n'est pas un crime de devoir regretter leur effet dévastateur sur la réputation et l'influence de la France en Europe.

Ce n'est pas un crime de relever la stratégie suicidaire d'un Pouvoir qui permet même au silence du d'engranger mais de dénoncer aussi le peu de République qu'il y a à rejeter sans argumentation une part importante de l'électorat dans le non- républicain.

Ce n'est pas un crime de se moquer de ces journalistes et humoristes qui veulent nous faire croire qu'ils combattent un fascisme fantasmé parce qu'ils insultent ou, pour une fois, s'adonnent à un questionnement inquisiteur.

.

Ce n'est pas un crime de continuer à soutenir que malgré le bilan désastreux de , la liberté et l'indépendance de la justice sont mieux garanties sous François Hollande que sous Nicolas Sarkozy.

Ce n'est pas un crime de condamner absolument le lamentable Mur des cons mais d'affirmer que toute la magistrature, loin de là, n'a pas été engloutie dans ce naufrage partisan.

Ce n'est pas un crime de souhaiter que le cirque médiatique inspiré par Jérôme Kerviel et l'ayant accompagné ne lui octroie pas abusivement un bracelet électronique.

Ce n'est pas un crime de craindre que la liberté d'expression continue à se réduire en France, sous l'emprise du Totalitarisme du bien, et qu'on se préoccupe plus de la décence d'une parole que de sa vérité.

Ce n'est pas un crime d'être effondré face aux désordres et aux violences de toutes parts en Libye et d'avoir envie de questionner Bernard-Henri Lévy sur ses états d'âme aujourd'hui.

Ce n'est pas un crime de se refuser à être sommaire au sujet d'l et de en déniant toutefois que toute critique de l'Etat juif soit le masque politique d'un antisémitisme odieux.

Ce n'est pas un crime d'être lassé d'entendre que la France est un grand pays pour n'avoir surtout pas à le démontrer grâce aux résultats d'une politique et d'une action.

Ce n'est pas un crime de se révolter contre toute inféodation parce qu'on aspire à ne pas être enfermé même dans sa propre rigidité pour continuer à son gré à dire du bien ou du mal d'êtres et d'idées multiples, antagonistes.

Ce n'est pas un crime de ne pas détester par principe et de ne pas adorer par inconditionnalité.

Ce n'est pas un crime et, pourtant, à entendre ou lire certains, ce le serait.

Alors que ce ne sont, de la démocratie, que les lumières, les ombres, les risques, les scories et les contradictions.

Alors que ce n'est que de la démocratie.


Related Articles:
moncler pas cher homme
moncler e shop
doudoune moncler angers femme
moncler chevalier
moncler pas cher femme
vetements moncler femme