moncler pas cher avis

moncler pas cher avis

Les longs doigts parcouraient le clavier comme s'il s'était agi du corps d'une femme. Joliment, harmonieusement, amoureusement. Maniées avec une telle dextérité, les cordes du piano émettaient une plainte belle et entêtante. Mais, plus encore, mélancolique. Comme le fut la vie de Franz Schubert, mort à 31 ans sans avoir connu, dit-on, les bonheurs les plus simples. Or, le pianiste jouait du Schubert. Le Trio pour piano et cordes, opus 100, qui déchire l'âme et, si l'on n'y prend garde, vous incite, selon les goûts, à vous jeter du haut d'une falaise dans les flots déchaînés ou sous les roues d'un autobus parisien. Tout en jouant, le pianiste se remémorait la funeste destinée du compositeur autrichien. Et ses noires songeries l'emmenèrent bien vite vers d'autres sujets non moins désespérants, mais qui lui tenaient à c ur. «Tout ce que j'ai prédit arrive. Ce pays est fichu. La ruine, la déchéance, le déclassement, la décadence, la déliquescence. Hélas, hélas, hélas! Ce n'est pas faute de le leur avoir dit! Ah, les aveugles! Ah, les sourds! Chaque fois que dans mes livres j'annonçais la Grande Catastrophe, ils me reprochaient de tout voir en noir. Eh bien voilà, on y est!»

Certains, par dérision, par jalousie, où les deux mêlées, l'appelaient «le toutologue»

Car notre pianiste était également écrivain. Mais aussi, pour passer le temps, philosophe, sociologue, historien, économiste, psychologue, démographe, anthropologue, géographe. Et un peu cartomancien. Comme aucune discipline des sciences humaines, et en réalité des sciences tout court, ne lui était étrangère, certains, par dérision, par jalousie, où les deux mêlées, l'appelaient «le toutologue». Spécialiste de tout, donc. Du grand tout. Dieu, les Prophètes (les vrais, les faux), le Cosmos, le Temps (le long, le court, le médian et le demi-médian), la Grande Mécanique, l'Alchimie et les Mystères ingénieux. Il était aussi, et surtout, ancien conseiller spécial de , premier président socialiste de la Ve République. C'était .

Tandis que la vie de Franz Schubert défilait ténébreusement sous ses doigts, accaparant la partie de son cerveau vouée à l'harmonie des sons, Jacques Attali réfléchissait donc à la situation de la France. Et cette autre subdivision de son esprit, pleine de chiffres et de courbes, de logarithmes et d'équations, accentuait son affliction générale. «Ils auraient dû croire aux prédictions de Nostradamus, nous n'en serions pas là. Quels crétins! Pas un pour rattraper l'autre! Ils mettent ma noirceur sur le compte d'un excès de bile! Mais enfin, mes prédictions ne reposaient pas sur ma chimie organique! C'était réfléchi, pensé, déduit, analysé! Et donc, nous y voilà!»

Nostradamus - puisque certains l'appelaient comme ça - continuait de ses mains à faire surgir des entrailles du piano des plaintes déchirantes lorsque, soudain, il fit la grimace. Quelqu'un venait de sonner à la porte de cet appartement bourgeois du XVIe arrondissement de Paris. Or, Jacques Attali n'attendait personne. Qui donc lui rendait visite en cette fin d'après-midi d'une journée banalement ordinaire de l'automne 2015?

demeurait éclairée. Dans le quartier, plus personne ne comptait les panneaux «À vendre» qui fleurissaient sur les façades, sauf Jacques Attali. Qui chaque matin, de l'avenue Mozart à la rue de la Pompe, un carnet à la main, recensait ce qu'il appelait «l'inexorable progression du vide» et se promettait d'écrire bientôt 400 pages sur le sujet.

Les habitants de son immeuble s'étaient exilés à Bruxelles, à Londres, à New York, certains dans le Montana, où ils comptaient finir leurs jours, et les plus aventureux en Extrême-Orient. Chacun, en partant, avait prié Jacques Attali de «leur donner des nouvelles de la France». Il s'en acquittait méthodiquement. Chaque soir, entre une toccata de Bach et une gymnopédie de Satie, il envoyait des mails à ses anciens voisins. Comme on le devine, il ne leur annonçait pas de bonnes nouvelles. D'abord parce que son pessimisme fondamental l'incitait à s'appesantir toujours sur la noirceur des choses. Ensuite parce que la situation de la France ne prêtait pas à l'optimisme.

.


Related Articles:
boutique moncler en ligne
soldes doudounes moncler
doudoune moncler grise homme
moncler collection
doudoune moncler homme fourrure
moncler pas cher femme