moncler collection

moncler collection

Des soldats français de l’opération Sangaris en Centrafrique le 1 février 2014. Le pays est en proie à des violences intercommunautaires. JEAN-PIERRE CAMPAGNE / AFP

AFRIQUE - Des ex-rebelles ont trouvé la mort...

De violents accrochages ont oppos lundi soldats fran ais et combattants de la S l ka Batangafo, dans le nord de la Centrafrique, faisant plusieurs morts dans les rangs de l ex-r bellion, a-t-on appris mardi aupr s de la force africaine Misca.

Des soldats fran ais de l op ration Sangaris en mission de reconnaissance ont t pris partie lundi par des ex-S l ka leur entr e dans le centre de Batangafo, a d clar l AFP un officier de la Misca, sous couvert d anonymat. Les militaires fran ais ont ripost , faisant usage d armes lourdes et recevant le soutien d avion de chasse Rafale, et plusieurs combattants de la S l ka ont t tu s, selon cette m me source.

Plusieurs heures d affrontements

L accrochage a dur plusieurs heures, et les fortes d tonations ont effray de nombreux habitants qui ont fui en brousse ou se sont r fugi s vers les sites des d plac s , a ajout l officier. Le calme est revenu dans l apr s-midi. A environ 300 km au nord de Bangui, la ville de Batangafo avait t la semaine derni re le th tre de violents affrontements entre combattants de l ex-S l ka et miliciens anti-balaka dominante chr tienne. Au moins 25 personnes avaient t tu es et plusieurs dizaines d autres bless es, selon un dernier bilan.

Pr s de 10.000 habitants avaient fui ces combats pour se r fugier l h pital, au domicile du maire, la mairie, la paroisse et en brousse, selon une source humanitaire sur place. Batangafo, dans la pr fecture de l Ouham, est sous le contr le de l ex-S l ka et de Peuls arm s, comme toute la moiti nord du pays. La r gion marque cependant la limite avec les territoires o op rent les anti-balaka (toute la partie sud et ouest du pays) et est aujourd hui une zone d affrontements.

Fragile cessez-le-feu

Les principaux protagonistes de la crise centrafricaine -l ex-r bellion S l ka dominante musulmane et les milices anti-balaka- ont sign fin juillet Brazzaville . Il est le premier accord du genre sign apr s huit mois d interminables massacres, exactions et pillages en tous genres qui ont mis le pays feu et sang, et ont achev la faillite total de l Etat.

A l exception des violences Batangafo, ce fragile cessez-le-feu semble pour le moment peu pr s respect . Depuis leur d ploiement en RCA en d cembre 2013, les soldats fran ais de Sangaris ont t r guli rement pris partie par les combattants des deux camps.


Related Articles:
moncler france
doudoune moncler grise homme
doudoune moncler homme 2013
doudoune moncler angers femme
ski moncler
doudoune moncler pas chere