moncler alpin

moncler alpin

est député du Gard, soutenu par le Front national. Mais il est toujours avocat, comme il le signale dans le champ «profession» de sa récente . Et celui qui fut le conseil de Laurent Gabgbo, Charles Pasqua, Richard Virenque, Patrice Allègre ou encore Paul Aussaresses, déclare bien gagner sa vie.

En 2012, année de son élection au Palais-Bourbon, il touchait mensuellement 32.799.90 euros, assure-t-il. En 2013, il pointe à 16.013 euros mensuels. «Ca me permet de rester libre», s'explique-t-il ce mardi sur Europe 1.

Mais il déplore avoir perdu la moitié de son chiffre d'affaires depuis qu'il est élu de la nation. Dans un premier temps, il indique avoir perdu «près de 40%» de ses gains. Puis il parle quelques minutes plus tard de 50%. «Moi c'est mon boulot, c'est pas la politique», poursuit-il. «Mais je ne me plains pas», rajoute Gilbert Collard.

Le député dit y voir le prix de sa liberté. «Personne ne peut m'acheter. On ne m'achète pas avec un mandat», lance-t-il, avant une envolée dont il a le secret: «si demain j'ai envie de dire merde', je le dis.» «Je l'ai gagné en bossant, je suis pour que le type qui bosse gagne sa vie.»

Interrogé sur ses présences en commissions et dans l'hémicycle, , il préfère souligner «la qualité du travail». «Etre en commission c'est s'asseoir et dire trois mots», raille l'élu du Gard. «J'ai fait plus de 60 questions écrites, 9 ou 10 propositions de lois. Je bosse énormément (...) Personne ne dit qu'à eux deux (lui et Marion Maréchal-Le Pen, ndlr) ils font le boulot de 200 ou 250», conclut-il.


Related Articles:
doudoune moncler grise
pas cher moncler
bonnet moncler pas cher
vide dressing moncler
moncler blouson
doudoune sans manche homme moncler