doudounes moncler soldes

doudounes moncler soldes

par Matthias Blamont et Maya Nikolaeva

PARIS (Reuters) - Crédit agricole S.A. a publié mardi un résultat net trimestriel en chute libre du fait d'une charge exceptionnelle de 708 millions d'euros liée à la situation de sa partenaire portugaise Banco Espirito Santo.

BES, dont CASA détient 14,6%, se prépare à être scindée en deux et recapitalisée à hauteur de 4,9 milliards d'euros via un fonds de résolution bancaire, a annoncé dimanche soir la Banque du Portugal. Ce plan est destiné à préserver la première banque du pays, menacée par les difficultés de sa famille fondatrice.

"Aujourd'hui, le (groupe) BES doit faire face à des sujets qui sont propres à la famille Espirito Santo et qui ont été réalisés hors de tout processus de gouvernance de la banque et qui nous étaient inconnus", a déclaré le directeur général de CASA, Jean-Paul Chifflet, à des journalistes.

"Nous suivons très attentivement les enquêtes et audits en cours actuellement et nous soutenons le travail et l'engagement de la nouvelle équipe de direction de BES. Il va de soi que nous soutenons l'action qui est celle de la Banque du Portugal", a-t-il ajouté, avant d'indiquer que CASA veillerait à la préservation de ses intérêts, en s'associant par exemple à d'éventuelles poursuites de la nouvelle direction de la banque contre la famille Espirito Santo.

La nouvelle direction mise en place par la Banque du Portugal après la perte de contrôle des Espirito Santo a indiqué avoir découvert des engagements pris par la banque auprès des entreprises de l'empire familial jusqu'au mois de juin et soupçonne des pratiques illicites.

Au titre de la période avril-juin, le résultat net du véhicule coté du groupe Crédit agricole plonge de 97,5% à 17 millions d'euros.

"Le résultat intègre ce trimestre une contribution négative du BES à hauteur de -708 millions d'euros (-502 millions d'euros au titre de la quote-part de résultat mise en équivalence et pour -206 millions d'euros pour dépréciation du solde de la participation)", explique CASA dans un communiqué.

CASA ajoute avoir ramené à zéro la valeur de sa participation dans la banque portugaise.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice net s'établit à un milliard d'euros, tiré notamment par la hausse des revenus dans l'assurance et la banque de financement et d'investissement. Les analystes interrogés par Thomson Reuters anticipaient en moyenne un résultat de 662,7 millions d'euros.

Le bénéfice du groupe Crédit agricole s'établit pour sa part à 705 millions d'euros, en baisse de près de 50%.

A 9h05, l'action CASA progresse de 4,57% à 10,755 euros à la Bourse de Paris.

"Franchement nous nous y attendions un peu", a réagi un vendeur actions à Paris. "Maintenant, cela soulève quand même quelques questions sur les outils de surveillance et la gestion des risques de la banque."

Dans une note de recherche, Jefferies, à "achat" sur l'action CASA, évoque des résultats solides si l'on exclut les éléments exceptionnels et juge les commentaires de la direction "réconfortants".

LA REVUE DES PAIEMENTS EN DOLLARS ACHEVÉE

Interrogé sur la revue lancée par le groupe au sujet de ses transactions en dollars ces dernières années, un exercice décidé afin d'établir d'éventuelles infractions à la législation américaine, Jean-Paul Chifflet a répondu que celle-ci était achevée et que CASA avait remis un dossier aux juridictions compétentes.

"Nous entrons dans une phase d'explication et de discussions avec les autorités, avec lesquelles nous coopérons depuis le début", a-t-il dit.

Le 30 juin, BNP Paribas a accepté de s'acquitter d'une amende record de 8,97 milliards de dollars pour solder un contentieux avec les autorités locales qui lui reprochaient d'avoir contourné la réglementation sur les embargos édictés par Washington pendant plusieurs années.

Société générale a également décidé ces derniers mois de vérifier ses opérations en dollar.

"De manière générale, les volumes des transactions en U.S dollars (concernés, NDLR) sont très largement inférieurs à ceux des grandes banques de la place", a souligné Jean-Paul Chifflet en allusion à la BNP.

Le dirigeant a estimé que le montant global de la provision de CASA pour litiges, qui s'élève actuellement à un peu plus d'un milliard d'euros, était "adéquat."

(Edité par Matthieu Protard)


Related Articles:
moncler montpellier
manteaux moncler femme
destockage moncler
doudoune moncler boutique
doudoune bebe moncler
moncler lucie