doudoune moncler fourrure

doudoune moncler fourrure

L'entrée du 36, Quai des Orfèvres, à Paris, le 1er août 2014 Kenzo Tribouillard AFP

ENQUETE - Le suspect était «quasi muet», selon les enquêteurs…

Comment un policier mod le a-t-il pu d rober si facilement 52 kg de coca ne au 36 Quai des Orf vres, si ge mythique de la police judiciaire (PJ) parisienne?Pourquoi?Avec qui?Les questions des enqu teurs taient nombreuses ce dimanche face un suspect quasi muet en garde vue, selon eux.

Qui est le suspect?

Ag de 34 ans, il a fait toute sa scolarit Perpignan o il a t interpell samedi midi en faisant ses courses avec son pouse et sa fillette.

Brigadier de police, il tait en poste la brigade des stup fiants du 36 , depuis quelques ann es. Il donnait satisfaction et ce beau gosse , sportif aguerri, t l phonait encore r cemment ses coll gues de son lieu de vacances pour se tenir au courant des affaires .

Domicili Paris, il poss de - gr ce la fortune de son pouse notamment, selon des sources polici res - sept biens immobiliers Perpignan et sa r gion. Un train de vie qui intrigue.

O est-il depuis son arrestation?

Il est entendu sous le r gime de la garde vue dans les locaux parisiens de la police des polices (l Inspection g n rale de la police nationale, IGPN) situ s dans le XII me arrondissement. Il est peu disert sur les faits, quasi muet m me et se comporte comme un cador , dit une source proche de l enqu te.

S agissant de stup fiants, la garde vue peut durer jusqu quatre jours, selon une source judiciaire.

Des perquisitions ont eu lieu samedi dans ses appartements Perpignan ainsi qu Paris et pourraient reprendre dimanche, selon des sources polici res. Des sommes d argent en liquide ont t saisies, pas dans des proportions importantes , selon la source proche de l enqu te.

Comment a-t-il pu acc der la salle des scell s et d rober la drogue?

La salle des scell s, o taient entrepos s les 52 kg de coca ne saisis d but juillet par la brigade des Stups , n a pas t forc e et seules trois personnes poss daient les cl s de cet endroit ultra s curis .

Le brigadier s y est rendu sous des pr textes futiles , selon la source proche de l enqu te, avant le vol pr sum perp tr dans la nuit du 24 au 25 juillet o il a t vu ressortir du 36 , par une polici re planton, avec des sacs pleins ras bord.

La s curit du 36 et de la brigade des Stups est revoir , selon les sources polici res.

O est la drogue et quid de complices?

Samedi soir, elle n avait pas t retrouv e et une course de vitesse est engag e pour mettre la main sur ce pactole:elle est estim e deux millions d euros la revente, elle attire les convoitises disent prudemment les sources polici res.

Selon elles, la drogue ne serait pas sur le march . En revanche, il y aurait des complicit s dont certaines , sans doute, dans le milieu perpignanais .

Dans la police, sans doute pas, selon les sources, m me si un agent de la police aux fronti res (PAF) a intrigu les enqu teurs. Mais ce serait juste un ami, rien d autre et, en l tat de l enqu te, l IGPN penche plut t pour un acte isol ajoutant que rien n est exclu ce stade .


Related Articles:
survetement moncler pas cher
bottes moncler
jacket moncler
moncler luxembourg
soldes moncler femme
blouson moncler