boutique moncler en france

boutique moncler en france

Des Palestiniens retournent voir leurs maisons après un bombardement de l'armée israélienne près de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, le 3 août 2014. Heidi Levine/SIPA

PROCHE ORIENT - La frappe qui a tué au moins 10 Palestiniens dans une école de l'ONU a suscité l'indignation internationale...

Isra l a annonc une tr ve humanitaire de sept heures lundi sur la majorit du territoire de Gaza alors que l Etat h breu faisait nouveau face l indignation apr s une frappe qui a tu au moins 10 Palestiniens dans une cole de l ONU. Le tir est intervenu alors m me qu Isra l op rait un d but de retrait unilat ral de ses troupes au sol dans la bande de Gaza.

Dans un communiqu de l arm e diffus au 28e jour de son conflit avec le Hamas, Isra l a annonc s abstenir lundi de tout tir pendant sept heures de fen tre humanitaire . Le cessez-le-feu interviendra entre 10h et 17h (9h et 16h, heure fran aise) sauf sur la partie situ e l est de la ville de Rafah, au sud de l enclave, o des affrontements sont encore en cours et o est maintenue une pr sence militaire isra lienne , pr cise le texte.

Un scandale du point de vue moral et un acte criminel

Dimanche soir, la responsabilit de la frappe intervenue Rafah, qui a soulev la plus vive motion, n avait pas t formellement tablie. avoir pris pour cible trois terroristes du Jihad islamique mont s sur une moto proximit d une cole de l UNRWA Rafah , la ville du sud du territoire soumise depuis vendredi un pilonnage intensif. Dans un communiqu publi dans les premi res heures lundi, le Premier ministre isra lien Benjamin Netanyahu a d clar que contrairement aux miliciens islamistes du Hamas, qui ont tir ces derni res semaines des milliers de roquettes visant des civils isra liens, Isra l ne cible pas de civils palestiniens.

Dimanche, 71 personnes ont encore p ri dans le seul secteur de Rafah, selon les secours locaux. Les services de secours palestiniens ont aussi fait tat de la mort dimanche soir d au moins sept personnes dans un raid a rien isra lien dans le nord de la bande de Gaza.

Mais c est la frappe contre l cole g r e par l agence onusienne pour l aide aux r fugi s palestiniens (UNRWA) transform e en centre d accueil pour environ 3.000 r fugi s qui a provoqu une motion g n rale. C est la 3e fois en 10 jours qu une cole de l ONU est atteinte. Une trentaine de Palestiniens ont d j t tu s dans des frappes sur des coles Beit Hanoun le 24 juillet et Jabaliya le 31 juillet. C est un scandale du point de vue moral et un acte criminel , ainsi qu une nouvelle violation flagrante du droit humanitaire international , s est indign le secr taire g n ral de l ONU Ban Ki-moon. Les Etats-Unis, principaux alli s d Isra l, se sont dits constern s par un bombardement honteux .

Images de b b s morts

Ban Ki-moon et Washington n ont pas d sign express ment Isra l comme responsable. Mais ils ont soulign que l arm e isra lienne tait tr s bien inform e de la localisation des refuges de l ONU. .

Un correspondant de l AFP a rapport des sc nes de chaos, les secouristes se d menant comme ils pouvaient pour vacuer les bless s, au milieu de Gazaouis courant hors d haleine dans les mares de sang avec des enfants dans les bras. Prises par les photographes de l AFP la morgue, les images de b b s morts ou de proches pleurant les neuf membres de la famille al-Ghul d cim e par une frappe sur leur maison rendent compte du sort subi depuis vendredi par la population de Rafah.

Les Palestiniens accusent les Isra liens, qui accusent leur tour le Hamas de se servir des civils comme boucliers humains et des h pitaux et des coles pour tirer des roquettes sur Isra l. Mais m me cela ne justifie pas des raids qui mettent en danger autant de vies de civils innocents , a dit le d partement d Etat am ricain. Selon des sources m dicales, la guerre a tu environ 1.800 Palestiniens. C t isra lien, 64 soldats et trois civils ont t tu s.


Related Articles:
doudoune moncler femme courte
bonnet moncler pas cher
moncler occasion
prix moncler doudoune
sweat moncler
moncler veste